– Millésime 2019 –

80% Merlot – 20% Cabernet Franc
Type de sol : Sable et argile
Vendanges : 100% manuelles
Vinification : Macération et fermentation douces et lentes par remontage, malolactique en barrique
Elevage : 20 mois – 100% de barriques neuves Tonnellerie Radoux Blend
Pratiques culturales : lutte raisonnée, travail de la vigne exclusivement manuel, désherbage mécanique

Ce millésime est marqué par des arômes boisés et des notes amères du chocolat noir. Apportant des saveurs d’épices, de vanille, de réglisse, de cannelle et de muscade, le chêne neuf s’intègre bien dans le riche cocktail cerise-mûre-myrtille. Les notes d’herbes aromatiques complètent le bouquet. Le vin est juteux, expressif et dense.

Fiche Millésime 2019

Mai Dantsing
« Et le monde sauvé se souvient » (1985)

L’artiste biélorusse Maï Dantsig a consacré plus de 10 ans de sa vie à cette oeuvre. Le tableau monumental  » Et le monde sauvé se souvient  » (3,7 x 7 m) a été achevé en 1985, 40 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais pour le Biélorusse Dantsig, le thème de la guerre reste particulier. Comme c’est le cas pour chaque ressortissant de ce pays où un citoyen sur trois est mort pendant l’occupation fasciste.

L’image de la Madone Sixtine de Raphaël, chef-d’œuvre de la collection de la Galerie de Dresde, est au centre du tableau. L’artiste fait référence à un fait historique. Pendant la guerre, avant même le bombardement de Dresde par les États-Unis, une collection unique d’œuvres de maîtres anciens a été déplacée de la galerie vers des mines et des carrières à l’extérieur de la ville. Lorsque ces  » cachettes  » ont été découvertes, de nombreuses toiles étaient endommagées. La précieuse trouvaille a été transportée à Moscou, où les meilleurs spécialistes de l’URSS ont travaillé pour sauver les chefs-d’œuvre de la galerie de Dresde. Le remarquable artiste et peintre soviétique Pavel Korine a dirigé les travaux. En 1955, la collection restaurée est entièrement restituée à l’Allemagne.

Le tableau du maître biélorusse représente le moment de la  » libération  » de la Madone Sixtine de Rafael Santi d’un abri en galerie de mine, qui, selon l’idée de l’auteur, sert de métaphore pour la libération de l’Europe du fascisme. L’image de Marie incarne toute la culture et la civilisation mondiales, ainsi que la vie libérée, tandis que les sujets qui l’entourent – soldats épuisés et blessés, veuves, prisonniers, villes en feu – symbolisent le prix élevé qu’il a fallu payer pour arrêter le fascisme.

Maï Dantsig (1930-2017) est Artiste du peuple de Biélorussie, professeur, participant à de nombreuses expositions en URSS et à l’étranger. Ses œuvres font partie des collections de la Galerie d’État Tretyakov et du Musée national d’art de la République du Belarus, ainsi que de collections privées en Russie, en Belgique, en Allemagne, en Israël et aux États-Unis.

Télécharger le PDF

LE MAGNUM

Millésime 2019

Découvrez

LE MILLESIME 2018